Icône

Bienvenue sur Confogaz !

Je suis particulier

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Quelle est la meilleure solution de chauffage pour votre logement ?

Vous êtes sur le point de procéder à des travaux de rénovation thermique chez vous, et vous vous demandez encore comment vous chauffer et avec quelle énergie et quelle est la meilleure solution de chauffage pour votre logement ?
Rassurez-vous : vous avez tout à fait le droit (et même le devoir) de vous poser toutes ces questions, car elles sont essentielles à votre confort et celui de vos proches.
Une installation de chauffage correctement dimensionnée tombera moins souvent en panne, durera plus longtemps et vous permettra de profiter d’une température stable et harmonieuse dans toutes les pièces de votre logement ! Pour autant, il convient de lister l’ensemble des critères qui vous permettront de faire un choix raisonné entre les différents équipements de chauffage présents sur le marché à l’heure actuelle. À vos chaudières !

Quel système de chauffage choisir dans le neuf comme en rénovation ?

Parmi les premières questions que vous devez vous poser au moment de choisir votre chaudière, celle-ci est sans doute la plus importante : êtes-vous en situation de neuf ou de rénovation ? Dans le premier cas, vous êtes sur le point de prendre livraison de votre maison ou de votre appartement et tout reste à faire ! Dans le deuxième cas, vous disposez déjà d’une installation de chauffage (probablement vétuste), et vous souhaitez engager des travaux d’amélioration énergétique (qui sont souvent associés à des travaux d’isolation, par exemple). Voici quels sont les équipements que l’on retrouve le plus couramment dans le cas d’une construction neuve ou en rénovation :

  • La chaudière au gaz à condensation : probablement l’alternative la plus populaire, elle vous sera proposée quasi-systématiquement en neuf comme en rénovation, si vous comptez réaliser des travaux. Cet équipement de chauffage est très souvent en mesure d’atteindre, voire de dépasser un rendement de 100% grâce à une consommation de combustible réduite au maximum. Vous profiterez donc d’un retour sur investissement très rapide.

  • La pompe à chaleur : on retrouve également cette grande rivale de la chaudière à condensation dans les constructions neuves. L’appareil fonctionne majoritairement à l’aide des énergies renouvelables, ce qui permet d’obtenir finalement un rendement exceptionnel. Dans le cadre d’une rénovation, on aura plutôt tendance à proposer une pompe à chaleur de type aérothermique (air-air ou air-eau), qui remplace très simplement une vieille chaudière au fioul ou au gaz.

  • Le poêle à granulés : dans le registre des appareils écologiques fonctionnant aux énergies renouvelables, le poêle à bois tient également une bonne place. On l’utilise aussi bien comme moyen de chauffage principal que comme chauffage d’appoint, pour soutenir les efforts d’une pompe à chaleur par exemple.

  • Les radiateurs électriques : cette solution est particulièrement pertinente en construction neuve. Bien que pénalisé autrefois par les pouvoirs publics, le chauffage électrique revient pourtant progressivement par l’entremise du plancher rayonnant. Celui-ci délivre une chaleur douce et homogène sur toute la surface de la pièce, grâce à une technologie rayonnante.

Quel chauffage installer dans un appartement ?

Cette question est tout à fait légitime : en fonction de l’espace disponible et des contraintes qui en découlent, vous aurez probablement besoin de vous tourner vers un modèle de chauffage ou un autre. Voici ce qui vous attend si vous prenez livraison d’un appartement neuf, ou si vous réalisez des travaux de rénovation dans celui-ci :

  • Dans le cas d’une chaudière au gaz à condensation : vous pouvez tout à installer un équipement tel que celui-ci chez vous, sous deux conditions : soit le conduit d’évacuation collectif est déjà présent, et compatible avec votre appareil de chauffage soit vous devrez faire installer une « ventouse » avec l’accord de votre copropriété. La plupart du temps, en raison des contraintes d’espace, il vous sera proposé d’installer une chaudière murale, qui revient moins chère à l’achat qu’une chaudière à gaz au sol.

  • Dans le cas d’une pompe à chaleur : vous pouvez faire poser un équipement de cette nature en immeuble collectif, sous conditions. Par exemple, l’unité extérieure devra être posée à l’extérieur, de préférence sur un balcon ou une terrasse, ou fixée sur un mur dans le pire des cas. Ensuite, l’installation d’un tel équipement vous oblige à faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. En appartement, la pompe à chaleur aérothermique est la seule solution possible, étant donné que vous ne disposez pas des ressources naturelles nécessaires pour faire fonctionner une pac géothermique (qui a besoin des calories présentes dans le sol).

  • Dans le cas d’un poêle à bois : là aussi, vous pouvez tout à fait installer un tel appareil de chauffage dans un appartement, bien qu’il existe une contrainte : celle du stockage des ressources. Pour entreposer les bûches nécessaires à la combustion, vous devrez disposer d’un espace de stockage suffisamment grand – et surtout, au sec ! Dans le pire des cas, on pourra également conseiller de se tourner vers un poêle à granulés, qui pourra être plus adapté selon les situations.

  • Dans le cas d’un chauffage électrique : cette solution est également à envisager, ne serait-ce que pour des questions de gain de place, et pour réaliser des économies à l’installation. Un système de chauffage électrique n’a besoin d’aucuns travaux lourd, de fait la copropriété n’aura pas besoin d’assumer les frais en lien avec l’installation et l’entretien. Plusieurs systèmes de chauffage de type électrique peuvent être ainsi envisagés dans votre appartement : des émetteurs de chaleur muraux (la solution la plus classique), ou des planchers chauffants équipés d’une résistance électrique qui assure le réchauffement des pièces à vivre.

Quel chauffage installer dans une maison ?

La question de la pose d’un chauffage de dernière génération dans un pavillon individuel pose tout de suite moins de problèmes que dans le cas d’un appartement, limité par définition en termes d’espace et d’accès à l’évacuation. Cependant, vous remarquerez très vite la présence de quelques contraintes similaires dans un cas comme dans l’autre :

  • Si vous souhaitez installer une chaudière au gaz à condensation : dans le cas d’une maison en rénovation, le retubage du conduit d’évacuation antérieur sera nécessaire pour limiter au maximum les effets corrosifs des fumées acides de faibles températures (50-60°C). Dans le neuf, on préfèrera la ventouse comme alternative, avec l’avantage de ne prévoir aucun ramonage ultérieur et la mise à disposition d’un rendement plus performant (selon les chiffres donnés par l’ADEME, de l’ordre de 4 à 5%).

  • Si vous souhaitez installer une pompe à chaleur : dans ce cas précis, toutes les options restent sur la table. La plupart du temps, les installateurs professionnels vous conseilleront de porter votre choix sur une pompe à chaleur aérothermique air-air ou air-eau, en fonction de votre région et de vos besoins. Pour le chauffage de l’eau sanitaire, une pompe à chaleur air-eau sera recommandée, voire une PAC géothermique qui prélève dans le sol les calories nécessaires. Le coût de l’installation dépend du niveau de technicité de l’appareil.

  • Si vous souhaitez installer un poêle à bois : dans le cas d’une maison neuve, le technicien réalisera quelques travaux préliminaires, comme la réalisation de l’arrivée d’air frais en traversée de mur pour une combustion optimale, et le traitement de l’environnement de l’appareil (avec par exemple protection du sol ou réalisation d’un mur d’adossement. En situation de rénovation, plusieurs cas se posent : si vous souhaitez vous séparer de votre vieille chaudière au gaz, vous pouvez par exemple « transformer » celle-ci en un poêle à bois en quelques étapes simples (démontage du brûleur à gaz, raccordement du brûleur à bois sur le circuit de chauffage et raccordement électrique si vous avez l’intention d’utiliser des pellets ou granulés comme combustible).

  • Si vous souhaitez installer un chauffage électrique : dans le cas d’une rénovation, la solution du plancher rayonnant électrique est idéale car offrant une très faible épaisseur et nécessitant moins de travaux préalables que pour un plancher solaire chauffant.

Synthèse de la meilleure solution de chauffage pour votre logement

Pour résumer : vous en savez désormais un peu plus sur les nombreuses alternatives qui s’offrent à vous en neuf comme en rénovation, que vous soyez en maison ou en appartement. Bien évidemment, certains appareils de chauffage comme la pompe à chaleur ou la chaudière au gaz à condensation seront régulièrement mis en avant, grâce à leurs excellentes performances. Mais vous pourrez également vous tourner à tout moment vers le poêle à bois et les chaudières hybrides, qui permettent de profiter à la fois des atouts d’une pac et d’une chaudière de dernière génération. En définitive, tout est une question de budget !

Pour déterminer précisément le modèle de chauffage qui vous convient le mieux, et afin d’éviter tout mauvais dimensionnement de votre installation, vous devrez répondre à quelques questions – comme la surface de votre logement, la composition de votre foyer et la nature exacte de vos besoins en termes de puissance de chauffe.

Être
rappelé
Être
rappelé
Demande de rappel

Nous avons besoin de votre avis